AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 still learning to behave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Roksanna Glücksborg

avatar

MESSAGES : 40
AVATAR : foy
CRÉDITS : FREESIA

★ COME TO YOU
OCCUPATION: UN Women Goodwill Ambassador.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: still learning to behave   Mar 10 Oct - 23:19


(dailythecrown/tumblr)

Roksanna Glücksborg
” princesse héritière du Danemark “
----------------------------------
30 ANS – VINGT MAI – DANEMARK, NORVEGE – CELIBATAIRE
AMBASSADRICE DE PLUSIEURS CAUSES, DONT ONU FEMMES – CLAIRE FOY – PRECIOUS SOVEREIGNS


• Can't keep my hands to myself
susceptible — entreprenante — ambitieuse — élégante — pétillante — cynique — douce — moqueuse — intransigeante — fière — orgueilleuse — réservée — intrépide — féministe — réfléchie — juste — influente — compétitive — mauvaise perdante — excellente oratrice.

    01. Roksanna, aînée du couple royal en vogue au Danemark, la petite tête blonde épiée en quête du moindre caprice étant enfant, du moindre faux pas une fois adolescente, de la moindre frivolité à l’âge adulte. Cinq ans, la mine boudeuse sur les clichés pris à la dérobée, la voilà potentielle victime d’excès colériques, surprise à sauter à pieds joints dans une flaque d’eau, elle se transforme en sauvageonne incapable de se tenir correctement – les titres défilent dans les journaux du pays, le roi et la reine se moquent bien d’entacher cette réputation de parfaits souverains. Une ère nouvelle souffle sur le Danemark, moins de rigidité pour un esprit plus ouvert, ils y mettent un point d’honneur, leurs descendants également. Cela porte ses fruits, les monarques s'élèvent un peu plus, gagnent en notoriété et presque nonante pourcent des habitants du pays sont favorables à la monarchie. 02. Le port altier d’une future reine, un dédain qu’on lui reproche, mais sur lequel on fantasme, douce ironie emblématique du peuple attendant les détails croustillants d’une vie trop protocolaire. On l’imagine un peu trop facilement hautaine, alors qu’elle est juste ailleurs, transportée au sein de sphères moins ennuyeuses, moins guindées. Y'a ce détachement, pourtant, qu'elle n'a pas besoin de feindre, et qu'on lui reproche un peu plus chaque jour – elle fait ce que bon lui chante, quand elle veut et si elle le veut. Difficile de s’éprendre d’une princesse aussi versatile, si ce n’est pour son charmant minois et sa réserve naturelle qu’on a toujours trouvée énigmatique. Elle n'est pas de ces héritières qui s'affichent, dont on observe les frasques en première page du dernier magazine people à la mode. Elle a besoin de ce jardin secret, cette vie privée, sans quoi elle sait qu'elle finirait par étouffer pour de bon. 03. Ses parents l’ont protégée autant que possible, se sont servi des cartes qu’ils avaient entre les mains afin de lui garantir une adolescence paisible. Ainsi, elle a été envoyée effectuer sa scolarité en France, dans une école privée, où  elle ne s’est pas forcément épanouie, mais  qui avait au moins le mérite de la tenir à l’écart du feu des projecteurs – quoi de mieux pour susciter l’attention des petits curieux, qu’une princesse isolée dans un coin perdu de la France, avec cette terrible sensation d’être punie pour une bêtise qu’elle n’aurait pas commise ? Cette idée lui semble bien ridicule et ses parents l’ont compris, bien que trop tard – loin de l’étiquette et de divers protocoles, elle s’est ardemment épris d’une liberté qu’ils peinent à lui ôter, à présent. 04. Il lui faut atteindre sa dix-huitième année pour que ses parents daignent la laisser quitter le pays pour se rendre ailleurs qu’en France. Elle devient rapidement la favorite de la monarchie pour représenter le royaume à l’étranger dès que l’occasion se présente ou que ses études universitaires le lui permettent (bien qu’elle ne soit jamais réellement seule). On lui découvre un don pour la rhétorique et pour les joutes oratoires dans lesquelles elle excelle sans grandes difficultés – ses nombreux déplacements aux quatre coins du monde l’aident à ouvrir les yeux sur différentes causes (dont celle de l’accès à l’éducation pour les petites filles qui la touche particulièrement) et à exposer ses avis bien tranchés. En outre, elle gagne en influence, devient ce genre de jeunes femmes qu’elle a toujours considérées comme intouchables – de celles qui font la pluie et le beau temps et qui sont capables de soulever les foules en prononçant un discours, qu'on nomme ambassadrices de causes importantes. Tout cela lui tient énormément à cœur, bien plus que son rôle de potentielle souveraine qui n'a de cesse que de la brider, mais auquel, elle le sait, elle pourrait se faire. Tant qu'on lui confie une bonne dose de pouvoir entre les mains, elle est capable de s’acclimater, ne vit que pour ça, alors que d'autres cherchent à en réchapper. 05. Elle n’a jamais été victime de cette pression que ressentent certains enfants de souverains, les poussant à commettre diverses erreurs qui entachent la belle image que tente vainement de renvoyer leur monarchie. Certains diront insouciante, elle répondra libre. Pourtant, maintenant que sa mère vieillit, que la chevelure de son père se colore d’argent, les regards se tournent à nouveau vers elle et avec un peu plus d’insistance (ou de curiosité) que nécessaire. Le peuple a commencé à se poser des questions sur leur princesse et son orientation sexuelle – est-ce que l’enfant chérie du couple royal prônant une si grande tolérance ne serait-elle pas refoulée ? C’est que, loin de ses grands airs d’insensible, c’est une romantique incorrigible et c’est une part de sa personnalité qu’elle déteste. Elle n'a aucun penchant pour le même sexe, le problème est qu'elle n'a jamais aimé qu’un seul garçon, à qui elle a l’impression d’avoir tout donné, et qui maintenant, parade au bras de la première princesse – pour ne pas dire potiche, venue. 06. Les Borbón représentent à eux seuls un chapitre intégral de son existence, peut-être même une histoire à part entière. Ils ne se rendent pas compte de cette aura qu’ils dégagent, de cette sensation qu’ils procurent à autrui. C’est peut-être leurs grands yeux pétillants ou leurs sourires chaleureux, elle n’en sait trop rien. C’est cette façon qu’a Amalia de lui montrer ses photographies, comme s’il s’agissait de trésors, de parcelles d’elle-même ou de lui parler de Xavi. C’est cette manière qu’avait Leo de la dévisager, quand elle lui clouait le bec durant un débat universitaire, cette flamme dansante au fond de ses pupilles lorsqu’elle s’est offerte à lui pour la première fois, cette fameuse nuit. Et toutes les suivantes, dans ce chalet en Suisse, où elle est persuadée de ne jamais être capable de remettre les pieds. C’est bien plus compliqué, à présent. Entre Leo qu’elle déteste, tout en en étant encore (malheureusement) éprise et Ama qui cherche à la convaincre de garder le petit bout qui grandit au sein de son ventre (mais qui entacherait à coup sûr la réputation de Leo, dont elle se soucie bien trop), leurs relations semblent s’être effondrées – comme un château de cartes soufflé par le vent. Ce n’est que le début d’une longue et douloureuse tempête qui pourrait bien raser un bon nombre de choses sur son passage. 07. Paraît que sa personnalité se rapproche dangereusement de celle des control freak, par moments. C'est vrai qu'elle peut être aussi légère et étourdie que méticuleuse. Le hasard la désarme, elle préfère ne pas croire au karma. La simple idée qu'une chose nommée le destin puisse exister la déstabilise, la fait trembler. Alors elle préfère clamer haut et fort qu'elle ne croit pas à ces idioties, qu'elle est trop rationnelle pour ça. Ça amuse la galerie, quand elle est prise au dépourvu, elle qui est si expressive émotionnellement, certaines fois ; son regard et son visage sont une représentation théâtrale à eux seuls. (Elle a remarqué très jeune qu'elle rougissait trop rapidement, aussi. Quelle catastrophe). 08 Désolante en langues de base, son rôle de princesse, les cours assidus (pour ne pas dire acharnés) et sa scolarité en Suisse ont eu raison d'elle. Plutôt hésitante dans ses traductions, toujours à la recherche de l'appui du regard de son interlocuteur, on peut l'apercevoir déstabilisée l'espace de quelques secondes. Le danois, l'anglais, le suédois, le français et l'allemand coulent sans difficulté aucune. L'espagnol, même après autant d'années à fréquenter les Borbón (accompagnées de leurs douces moqueries), c'est plus compliqué. Elle l'écorche à tel point qu'elle en a honte. C'est sans compter que, dans tous les cas, son accent ressort trop à son goût et la fait doucement grimacer, elle qui voudrait tant exceller dans tous les domaines. 09 La mode, c’est sa véritable histoire d’amour. Que ce soit à six ans, douze ans, vingt-cinq ou trente ans, elle ne s’en lasse pas. Faut dire qu’elle avait huit ans, trois stylistes qui courraient dans tous les sens pour qu’elle soit prête à parader publiquement, agiter la main à en avoir une tendinite pour que le peuple se sente exister, et déjà un sens très aigu concernant les accords des couleurs et matières. (Vilhelm vous dira qu’elle a la critique facile depuis toujours, mais c’est parce qu’il n’a jamais digéré la remarque qu’elle a fait sur sa cravate durant un gala en Suisse visant à récolter des fonds pour un orphelinat) (et c’était il y a une éternité, au moins !) Bref. Qu’on l’aide à se décider, pourquoi pas. Qu’on lui dicte ce qui pourrait lui aller bien mieux au teint que l’ensemble qu’elle souhaite ou qui conviendrait mieux à tel événement que la robe désirée, très peu pour elle. Ca fait grincer des dents, on a l’impression qu’elle n’en fait qu’à sa tête, alors qu’elle devrait s’être assagie avec le temps. Si seulement. Difficile de masquer encore longtemps qu’elle ne pourra bientôt plus entrer dans ses vêtements d’antan, aussi et ça, c’est réellement effrayant. Elle sait combien rumeurs et ragots se propagent plus rapidement qu’une traînée de poudre, entre membres du personnel. infos aléatoires. Roksanna, c’était une véritable peste étant plus jeune, du genre manipulatrice, qui adorait lancer de l’huile sur le feu, animer les conflits, puis observer son frère et ses cousins se chamailler, calmement assise dans un coin de la pièce. Elle décortiquait et analysait chaque réaction avec un intérêt qu’elle n’avait guère besoin de dissimuler. Ca ne partait pas forcément d’une mauvaise intention, mais c’était au moins un peu de divertissement au sein d’un château morose, ne laissant que très peu de place à l’amusement – est capable de rejouer n’importe quel morceau proposé au violon, allant du classique, partitions anciennes adorées, aux morceaux plus modernes et attractifs – elle déteste les mariages, ne peut s’empêcher de rouler des yeux et soupirer au moment de l’échange de vœux, quitte à s’attirer les regards réprobateurs et accusateurs – très bonne en mathématiques, encore meilleure en littérature, elle a toujours pris un malin plaisir à briser les clichés dans le domaine scolaire visant à faire croire que les garçons étaient meilleurs en maths que les filles – piètre danseuse, elle a pourtant appris à limiter les dégâts au fil des années. Elle ne danse pas si on l’y oblige pas, préfère regarder de loin les jeunes femmes et hommes bien plus habiles ou gracieux qu’elle (chose qui n’est pas réellement compliquée) – encore plus mauvaise en peinture ou en couture, ça frôle le ridicule – a une peur panique des araignées, le grand classique, des poupées, sans savoir pourquoi et des oiseaux qui, s’ils volent trop près d’elle, lui font frôler la crise cardiaque ; sa respiration s’emballe, elle hyperventile même parfois et elle s’est déjà retrouvée paralysée devant des pigeons, alors qu’elle était en voyage à Athènes (elle a a-d-o-r-é faire la une des magazines pour quelque chose d’aussi ridicule, bien entendu) – l'Ecosse la rend triste, ça se dessine sur son visage, même lorsqu'elle tente de le dissimuler, ça se lit dans ses yeux trop expressifs – elle a un joli coup de crayon, qu’on estime très doux. Elle a illustré la nouvelle collection des contes d’Andersen, Perrault et Grimm sortis au Danemark, en Suède et en Suisse il y a de cela quelques années – est capable de relire le même livre plusieurs fois de suite, histoire de s’imprégner des détails qu’elle aurait potentiellement manqués – adore les films d’horreur, sursaute au moindre bruit louche – est allergique aux chats.



• Your metaphorical gin and juice
PSEUDO □ Crawley. PRÉNOM □ Emeline. FUSEAU HORAIRE □ Be. PRÉSENCE SUR LE FORUM □ 5/7  Rolling Eyes . DES AVIS, SUGGESTIONS, IDÉES □ nope. AUTRE □ vous êtes trop perfs par ici.  


Dernière édition par Roksanna Glücksborg le Ven 13 Oct - 22:28, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanda Cunningham

avatar

MESSAGES : 209
AVATAR : Lily Collins
IDENTITÉ : Mannie
CRÉDITS : Vinyles Idylles (avatar) & Astra (signature)

★ COME TO YOU
OCCUPATION: literature student.
DISPONIBILITÉ:
3/4  (3/4)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mar 10 Oct - 23:32

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!

----------------------
all of the stars

≈ find beauty in the small things.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leo Borbón

avatar

MESSAGES : 183
AVATAR : max irons
IDENTITÉ : lionheart, anaïs.
CRÉDITS : av/vinyles idylles

★ COME TO YOU
OCCUPATION: heir, prince of spain
DISPONIBILITÉ:
5/100  (5/100)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 10:56

ohhh je ne connais pas du tout claire mais j'ai hâte d'en lire plus
merci merci merci encore, hâte de rp avec toi, bienvenido señorita

----------------------

| bold and restless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garvin Bathgate
— BE SOMEONE ELSE.
avatar

MESSAGES : 392
AVATAR : sam claflin
IDENTITÉ : marion (glamor)
CRÉDITS : lempika. (avatar)

★ COME TO YOU
OCCUPATION: polo player
DISPONIBILITÉ:
1/3  (1/3)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 11:15

ELLE EST GENRE TROP BELLE
Bienvenue sur CTC et si tu as la moindre question, nous sommes entièrement à disposition
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roksanna Glücksborg

avatar

MESSAGES : 40
AVATAR : foy
CRÉDITS : FREESIA

★ COME TO YOU
OCCUPATION: UN Women Goodwill Ambassador.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 12:40

merci tous les trois, vous êtes trop adorables. (Leo, cœur sur toi. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aud Glücksborg

avatar

MESSAGES : 23
AVATAR : haley bennett.
IDENTITÉ : schuylers, karine.
CRÉDITS : av/freesia.

★ COME TO YOU
OCCUPATION: stylist, jewelry creator.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 12:43

La cousine.

----------------------
– will this nightmare ever end will i break before i bend, if i slip and lose it all, nothing's gonna break the fall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roksanna Glücksborg

avatar

MESSAGES : 40
AVATAR : foy
CRÉDITS : FREESIA

★ COME TO YOU
OCCUPATION: UN Women Goodwill Ambassador.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 12:56

you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Finn Windsor

avatar

MESSAGES : 83
AVATAR : timothée chalamet.
IDENTITÉ : Math
CRÉDITS : hershelves.

★ COME TO YOU
OCCUPATION: prince and student.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 14:15

Claire.
Bienvenue.

----------------------

when you feel my heat look into my eyes
it's where my demons hide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roksanna Glücksborg

avatar

MESSAGES : 40
AVATAR : foy
CRÉDITS : FREESIA

★ COME TO YOU
OCCUPATION: UN Women Goodwill Ambassador.
DISPONIBILITÉ:
0/0  (0/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Mer 11 Oct - 19:12

Merci beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grace Ceylun

avatar

MESSAGES : 76
AVATAR : peltz
CRÉDITS : ice and fire

★ COME TO YOU
OCCUPATION: winemaker/enologist
DISPONIBILITÉ:
60/0  (60/0)
CONTACT LIST:

MessageSujet: Re: still learning to behave   Jeu 12 Oct - 10:45

rocksanna glücksborg a écrit:
Elle n'a aucun penchant pour le même sexe, le problème est qu'elle n'a jamais aimé qu’un seul garçon, à qui elle a l’impression d’avoir tout donné, et qui maintenant, parade au bras de la première princesse – pour ne pas dire potiche, venue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: still learning to behave   

Revenir en haut Aller en bas
 
still learning to behave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» South Africa learning from Venezuela's initiatives - Mbeki
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» « i'm still learning to love ▲ Adrianna
» Iseult ~ We come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly”
» (victoria) ☮ living, learning, watching, burning

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ crave the crown :: — HAPPY AND GLORIOUS — :: Playing with fire :: Set fire-
Sauter vers: